FANAT3K radio

Webradio/Forum de partages et d'échanges autour de la culture des Free Party et Teknival
 
RadioRadio  AccueilAccueil  TVTV  Lab°Lab°  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nouveau support de diffusion pour les lives stream, plus d'info ICI Multi bounce
Derniers sujets
» ANARKYA - La Part Du Hasard
Mer 14 Juin - 11:17 par ANARKYA

» live Hardtek full bass impro by Mb
Dim 11 Juin - 17:50 par yaykin

» live Tribe trankil
Dim 11 Juin - 15:26 par yaykin

» ANARKYA - Live Dnb/Acid/Jazz @ B-DAY Party 07 of Produc'Sounds
Mer 7 Juin - 21:04 par ANARKYA

» Morceaux tekno
Mar 6 Juin - 22:02 par yaykin

» enKorE 1 liVE coRe en telechargement libre
Ven 2 Juin - 15:45 par MB Smart Media

» 1 liVE en telechargement libre
Sam 27 Mai - 23:30 par MB Smart Media

» 2 LIVE , 1 free DL sortis du labo
Ven 26 Mai - 14:50 par MB Smart Media

» ANARKYA - Trip-Otage de Potentiometre (DigitalTek23)
Ven 26 Mai - 14:41 par MB Smart Media

» 3 newws sets :)
Jeu 11 Mai - 22:27 par dj mohm

» ETHNOPSY
Jeu 11 Mai - 13:14 par ANARKYA

» PSY SET LIVE
Lun 8 Mai - 0:31 par yaykin

»  Joker acid Teknik 03
Sam 6 Mai - 14:40 par yaykin

» psytek
Ven 5 Mai - 22:28 par yaykin

» Nevrakse - Mix Schranz for Bass Expression Event
Dim 30 Avr - 14:25 par skardy

Live Traffic

Partagez | 
 

 Communiqué des organisateurs de la Tekno Sombrero connexion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ANARKYA
rave on
rave on
avatar

Messages : 1717
Date d'inscription : 25/10/2009
Age : 39
Localisation : Centre (37)

MessageSujet: Communiqué des organisateurs de la Tekno Sombrero connexion   Mer 29 Avr - 1:08

Image hébergée par servimg.com

Communiqué des organisateurs de la Tekno Sombrero connexion.
(Copiez-collez le texte sur votre profil et/ou téléchargez et uploadez la photo sur votre profil, il faut multiplier les sources pour éviter la censure).
Suite aux nombreux articles publiés dans la presse, après la soirée TEKNO SOMBRERO du 25 avril 2015 à Laudun l’Ardoise dans le Gard, sabotée par la préfecture, relayant en boucle les différents rapports de gendarmerie, nous sommes dans l’obligation de donner notre version des faits.
Le choix de ce lieu – Cette usine démantelée en partie, il y a plus de 10 ans, est encore, à ce jour, la propriété d’Arcelor–Mittal, qui après avoir pollué toute la zone ainsi que le Rhône pendant de nombreuses années, la laisse à l’abandon et sans aucun plan de réhabilitation.
Après discussions, aussi bien avec les gendarmes qu'avec les représentants de la mairie, au cours de la journée du samedi, personne ne nous a demandé de stopper la fête… Nous nous sommes entendus avec eux sur le fait qu’il fallait rester vigilant et tenter d’encadrer les participants pour éviter certains endroits du lieu, ce que nous avons largement fait. Aux dires de certains membres de la mairie qui connaissaient très bien l’endroit, le site n’était en aucun cas aussi dangereux que la préfecture le laisse entendre et la soirée n’entraînait aucune nuisance au niveau sonore pour les habitants de la commune. Pour toutes ces raisons, nous avons décidé, dans un premier temps, de nous installer pour le week-end dans cette usine et d’y rester, dans un second temps, pour continuer cette fête.
L’intervention de la gendarmerie – Elle s’est faite par surprise et par l'arrière du site, sans aucune discussion préalable avec la préfecture. Après avoir été encerclés par le gendarmes, nous avons réussi à les repousser de derrière notre installation pour commencer à démonter. Au fur et à mesure, les participants ont été éloignés à coup de matraques et de gaz lacrymogène. Nous avons pu tout démonter dans une certaine confusion et sous les jets lacrymogènes. Une fois l’installation démontée, l’officier supérieur de la gendarmerie nous a proposé de juste sortir 2 camions transportant le groupe électrogène et du matériel à l’extérieur de du hangar et nous a promis que l’intervention s’arrêterait là… Mais arrivé à l’extérieur, le but était de faire suivre les camions, de les saisir et de les faire sortir du site encadrés par la quinzaine de véhicules de gendarmerie… N’ayant pas respecté leurs engagements, nous avons refusé de les suivre. S’en sont suivi des jets de gaz lacrymogène, de fumigènes en direction des participant qui avaient suivi… Les véhicules de gendarmerie ont été contraints au repli à ce moment-là, mais le but premier de la préfecture avait été atteint : stopper la fête à tout prix !
Cette intervention violente des forces de l’ordre était en opposition complète avec toutes les discussions que nous avons eues au cours du samedi avec les différents représentants de la gendarmerie et de la mairie. L’intervention et uniquement l’intervention a mis en danger un grand nombre de personne. La réaction du public était une réponse proportionnée à la violence dont ont fait preuve les forces de l’ordre, ni plus ni moins. Grâce à l’unité dont a fait preuve une grande partie des participants, nous avons pu sauver notre matériel, nous tenons à le dire. Toujours dans l’optique de négociations constructives avec les représentants de l’état lors de nos précédentes soirées, cette fois-ci nous ne pouvons que constater que la violence répond à la violence… et que rien de positif ne naît de cette violence !
Pour finir, sur cette vidéo du berger. Les « journalistes » se sont-ils renseignés sur le personnage avant de mettre en ligne ce pseudo reportage aux odeur de cadavres et d’arnaque à l’assurance… Ce personnage qui a menacé pendant toute la journée des gens avec son fusil, est bien connu de la gendarmerie et de la mairie et fait plusieurs gardes à vue tous les ans,… beaucoup plus que l’ensemble des participants à notre événement… Ce sont les gendarmes eux-même, qui nous ont mis en garde contre lui dès le samedi matin ! Quelle vision de l’information avez vous, vous journalistes, quand vous ne relayez que les rapports de police sans même vous rendre sur place et sans même essayer d’avoir votre propre avis sur un fait… Nous ne disons pas que cette histoire de brebis n’est pas possible, bien que complètement indépendante de notre volonté et de nos efforts pour bien encadrer l’événement, mais votre reportage est une manipulation, une honte pour votre métier et pour les gens qui pensent pouvoir faire confiance aux informations que vous diffusez. Nous avons essayé de faire un démenti auprès du MIDI LIBRE, dès dimanche après-midi. La journaliste que nous avons eue au téléphone n’a jamais publié aucune information ni même mis à jour son article en donnant notre version des faits…
Aujourd’hui, nous revendiquons encore et toujours plus le droit à la fête libre, responsable et autogérée. Ce qui ne nous tue pas nous rend encore plus fort… Et si cet événement peut faire reparler de ce scandale étouffé, lié à cette usine ARCELOR-MITTAL, et faire avancer sa réhabilitation demandée depuis de nombreuses années par la commune, nous n’aurons pas tout perdu.
DA TEKNO SOMBRERO CONNEXION

Image hébergée par servimg.com

Skull:  Skull:  Skull:  Skull:  Skull:

-----<oooOooo>-----
sound cloud
website
Revenir en haut Aller en bas
http://anarkya23.blogspot.fr/
 
Communiqué des organisateurs de la Tekno Sombrero connexion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FANAT3K radio :: RADIO ACTIVITE :: "LA TRINKETTE" Dialogues et discutions-
Sauter vers: